Premier article

 

Une date qui change chaque année

L’Aïd el-Kébir est célébré à partir du dixième jour du mois lunaire de dhou al hijja, et dure trois jours. La Grande Mosquée de Paris a annoncé le 23 août que la date du premier jour était fixé au vendredi 1er septembre, « au lendemain du grand rassemblement des pèlerins sur le Mont Arafat ».

La date est décalée de onze jours environ chaque année, car le calendrier de l’hégire, qui considère que nous sommes en 1437, ne comporte que 354 ou 355 jours. Pour l’année 2018, la célébration se déroulera autour du 22 août.

Cette fête, aussi importante que le Noël chrétien ou Hanoukka pour les juifs, est à distinguer de l’Aïd el-Fitr, ou « fête de la rupture du jeûne », qui marque la fin du mois de ramadan. Elle n’est pas fériée sur le territoire français, qui compte entre 3 et 5 millions de musulmans. En revanche, aux Etats-Unis, le maire de New York, Bill de Blasio, a décidé depuis 2015 d’octroyer un jour de congé dans les écoles fermer les écoles de la ville – inutile cette année, car la fête devrait se dérouler le samedi outre-Atlantique.